5 choses que vous ne devez plus faire à l’heure du RGPD

RGPD les bonnes pratiques
Qualité de données
Le RGPD, effectif depuis maintenant un an, contraint les entreprises à sécuriser leurs bases relationnelles ainsi que leurs transferts de données.

Ceci dit, à la vue du nombre de plaintes enregistrées, on imagine qu’il reste encore du travail… La mise en conformité peut être longue et fastidieuse, néanmoins obligatoire.

Que vous soyez en conformité ou pas encore, nous avons dressé une liste de pratiques largement répandues dans les entreprises, et pourtant proscrites !

  • Envoyer des data personnelles par mail, en interne ou en externe, sans sécuriser la communication

Hérésie ! Il est nécessaire d’échanger des données personnelles sur des plateformes sécurisées, et non sur de simples clients mails. Idéalement, les échanges et traitements doivent être anonymisés ou pseudonymisés.

  • Utiliser des données personnelles sans consentement de l’utilisateur.

Une gestion automatisée des opt-out s’impose. La mauvaise gestion des désabonnements et des suppressions de liste de diffusion est l’une des premières causes des plaintes enregistrées à la CNIL.

  • Louer des fichiers non “optin” pour la prospection commerciale.

Si vous utilisez des data provenant de sources externes, vous devez également vous assurer du consentement des contacts sur l’ensemble des canaux utilisés lors de votre prospection (sms, email, vocal…). Concrètement, il vous faut savoir d’où viennent ces données, et pouvoir justifier de leur bonne utilisation.

  • Traiter des données personnelles inexactes.

L’article 5-D du RGPD demande aux utilisateurs de données personnelles de disposer de données “exactes et […] tenues à jour”.

Peut-être est-ce le moment d’enrichir, de corriger et d’actualiser vos données relationnelles ?

  • Utiliser des données relationnelles sans registre de traitements.

Chaque traitement doit être justifié : finalité, parties prenantes, durée de conservation, niveau de sécurisation…

Vous l’aurez compris, la mise en conformité n’est pas uniquement juridique; elle est également opérationnelle.

Automatiser la gestion de ces nouvelles règles paraît indispensable… Mais comment l’effectuer sans perdre de temps et sans connaissance technique particulière ?

C’est en partant de cette interrogation que nous avons créé Hubbi… La “boîte magique” pour :

  • Échanger des data personnelles dans un cadre 100% compatible RGPD.
  • Utiliser des data vérifiées
  • Utiliser des données optinisées
  • Automatiser les suppressions de contacts et les désabonnements,
  • Et surtout … Effectuer des traitements, des échanges et des enrichissements sur des données personnelles sans jamais les sortir de votre système d’information.

Découvrez la solution.

Article précédent
Pourquoi est-ce important d’optimiser son capital data ?
Article suivant
Smart Data : Attentes V.S Réalités
Menu