Echanges de data : quelle stratégie adopter ?

Comment sécuriser les échanges de data ?

Dans un contexte de digitalisation où les consommateurs sont de plus en plus connectés et où l’offre de services en temps réel croît de manière exponentielle, la donnée relationnelle (client / prospect) est devenue un centre d’intérêt majeur pour les services marketing. 

Des besoins data importants

Les besoins Data des entreprises entraînent des échanges et transactions toujours plus nombreuses. La donnée relationnelle est même devenue un actif des sociétés. En effet, sa valeur fluctue en fonction de sa qualité et de sa pertinence

De plus, « l’organisation en silo » des entreprises perturbe les processus de traitements de données relationnelles : pas de vision unifiée des clients prospects, pression marketing non-maîtrisée, parcours clients incohérents.

S’ensuivent également des interrogations quant à la sécurité et la conformité des échanges et des traitements de data. Depuis 2018, le RGPD a durci les règles du marché de la data en Europe. Face à l’explosion des cyberattaques et manquements aux règles basiques sur le consentement des consommateurs, la CNIL a sévi et inflige désormais des amendes conséquentes aux entreprises –

Largement médiatisées, ces sanctions impactent durablement leur chiffre d’affaires et réputation. La question pour les entreprises est la suivante : comment augmenter, optimiser leur capital data, tout en respectant le RGPD ? 

La donnée est un actif stratégique de l’entreprise : lorsqu’elle est correctement collectée, analysée et exploitée elle se transforme en valeur ajoutée et améliore les performances des métiers axés autour du client / prospect 

Or les problématiques rencontrées par les entreprises au niveau de la data sont nombreuses :

  • Problème de qualité des données et de rapprochement 

En effet, comment faire en sorte que les données d’un fichier client / prospect soient exactes, enrichies et mises à jour ?

  • Problème de sécurité des transferts de données 

Les processus d’échanges, d’achat et de vente de données ne sont souvent que très peu sécurisés et authentifiés 

  • Problème de temps 

Valider les comptages de données, les agrégats, les segments, obtenir les autorisations des possesseurs des données… autant d’étapes qui ralentissent les échanges, achats et ventes.

  • Problème de ressources 

Disposer des bonnes données nécessite de disposer des bonnes ressources (data manager en premier lieu, data miner, data scientist, etc…) 

Comment optimiser la connaissance et les parcours clients à l’heure où les échanges de données sont régies par des problèmes structurels ?

Nous avons travaillé plusieurs années chez Amabis à l’élaboration d’une solution permettant d’améliorer les échanges, les processus data et d’optimiser la connaissance client/prospect 

dans un cadre entièrement compatible RGPD. 

Cette solution, c’est Hubbi : une data marketplace intelligente.

Comme son nom l’indique, la marketplace permet d’acheter et de vendre des données. L’objectif pour les entreprises utilisant cette data marketplace intelligente est double : 

  • Favoriser les échanges, achats et vente de données de manière simple, rapide et sécurisée, sans connaissances techniques particulières. 
  • Maximiser la connaissance client grâce à la mise en qualité automatique, permettant  d’avoir des données toujours exactes et donc exploitables !

Ceci dit, la sécurité des échanges des données est un enjeu de taille. Notre expérience nous a aussi fait comprendre un besoin majeur des entreprises : toutes veulent échanger et enrichir leurs données, sans les sortir de leur système d’information, une évidence stratégique. 

C’est justement tout le bénéfice d’Hubbi. Echanger et enrichir des informations, sans jamais les sortir de votre système d’information, que vous soyez vendeur ou acheteur de données.

Qu’en est-il de la sécurité et des traitements des données ?

 Les données dans Hubbi ne sont pas stockées en clair. Toute les données rentrantes et sortantes dans Hubbi sont hachées en SHA-256. Le hachage rend la donnée indéchiffrable (1,8e+17 combinaison possible par données). 

 Ces données sont ensuite cryptées dans Hubbi, avec la création de deux clés uniques pour le provider et le client – Une clé publique et une clé privée, pour encore plus sécuriser les transferts et garantir l’authenticité des échanges. 

 Hubbi a besoin de seulement 3 champs de PII* pour créer des hachages – Le nom, prénom et une donnée type numéro de téléphone fixe, mobile ou adresse postale. Les insights et autres données de comportement peuvent être hachées ou non selon le besoin du client.

Quelles garanties ?

 Hubbi agit en tiers de confiance et n’utilise ni n’exploite les données des clients et providers. La plateforme technologique Hubbi se contente d’effectuer des rapprochements entre des clés, elles-mêmes liées à des données relationnelles et insights. 

 Hubbi pseudonymise les données et crypte ces dernières lors des transferts. Hubbi va plus loin que le RGPD en terme d’exigences de sécurité informatique lors des transferts de données personnelles.

En résumé, Hubbi permet :

  • De vendre et d’acheter des data rapidement sans que celles-ci sortent de votre système d’information ou soient stockées. 
  • De disposer d’une solution 100% conforme au RGPD 
  • D’avoir accès de manière sécurisée, simplement, et n’importe quand à des données relationnelles qualifiées et mises à jour. 

*Source : *https://www.lebigdata.fr/fuites-de-donnees-hausse-cout

Menu